vendredi 11 janvier 2013

Le retour ! (ou presque)


En ce début d'année, je reprends la plume pour venir vous compter mes histoires. J'ai prévu de faire un bilan 2012, il viendra plus tard dans le mois. Si je me suis faite rare sur ce blog ces derniers temps, et même durant tout 2012, c'est principalement parce que je me sens épiée, comme si quelqu'un regardait au dessus de mon épaule. J'aimerais que cette sensation soit due à ma légère tendance à la paranoïa, mais mes statistiques (soit maudit StatCounter) montrent bien qu'il y a certaines personnes qui viennent ici uniquement pour satisfaire leur curiosité. Vous me direz que c'est un peu le but de ce blog, que des personnes viennent s'y attarder pour y lire les dernières mises à jour.

Là je parle de personnes qui ont fait partie de ma vie (réelle) et qui n'en font plus partie depuis des mois. J'estime qu'il est grand temps pour vous d'aller voir ailleurs si j'y suis. Certes, ce blog est public et accessible à tous, néanmoins j'apprécierais que chacune vive sa vie de son côté sans se soucier de l'autre. A force, c'est assez pénible de voir que les mêmes reviennent sans cesse. Je ne pense pas mériter cet 'engouement'. Je pense aussi que vous valez bien mieux que ça. Peu importe les querelles qui se sont passées l'année dernière, querelles dont j'assume bien évidemment les conséquences, il est grand temps pour vous de tourner la page. 

Au final, pour ce grand retour tant attendu (c'est ironique au cas où vous ne l'auriez pas remarqué), je règle mes comptes. C'est aussi une manière pour moi d'avancer par rapport à ce blog, car je tourne en rond dans mes réflexions et je n'en vois toujours pas le bout. Soit dit en passant, je n'écris pas cet article pour me faire plaindre, juste pour remettre certaines choses au clair. J'ai beau dire que je me fiche totalement du regard des autres, je ne me fais toujours pas à l'idée que ce que j'écris ici peut-être l'objet de moqueries, d'autant plus quand j'ai pu constater par moi-même ce qu'on pouvait dire de moi. Sur ces belles paroles, la fille qui étudiait les moisissures sur les bâtiments vous salue. 

vendredi 9 novembre 2012

Réseaux sociaux & co

Il fut un temps, où mes vies réelle et virtuelle étaient intimement liées. Avec mes amies, on communiquait régulièrement à l'aide des réseaux sociaux. Twitter, Facebook et Hellocoton faisaient partie de notre quotidien et on se laissait souvent des messages sur l'un et l'autre de ces réseaux, en plus des petits mots sur notre forum et des quelques sms qu'on s'envoyait ici et là. 

Et puis, un jour, tout a basculé. Les embrouilles ont pris le pas sur notre amitié. Les sentiments avaient changé, les reproches et la haine avaient remplacé les mots doux et les petits coeurs. On se balançait des petites piques via Twitter, on épiait l'une et l'autre sur nos blogs respectifs ('oh tiens, elle a posté un article dans lequel elle parle de nous', 'oh elle a remis son Twitter en public et raconte des trucs sur nous', 'oh vous avez vu elle a fait ça aujourd'hui', etc). Au fil du temps, j'appréciais de moins en moins cette ambiance suspicieuse qui s'était installée. Toutes les remarques méchantes que je lisais à mon égard me rendaient tellement triste... 

C'est à ce moment où j'ai commencé à me demander à quoi tout cela ME menait (et j'emploie les majuscules pour bien signifier que je parle de ma vision personnelle des choses). La vie a fait que je ne peux plus supporter telle ou telle personne, mais est-ce que cela me donne le droit de cracher sur cette personne, qui plus est sur internet, où d'autres qui ne seraient pas concernés par toute cette histoire peuvent  lire mes propos ? J'ai alors décidé de tout arrêter. Arrêter de les 'espionner', de chercher le moindre article/tweet qui pourrait me mettre en colère, de me demander ce qu'elles pouvaient bien dire sur moi. 

Car après tout, quand quelqu'un sort de ta vie, il faut tourner la page, cesser de vivre dans ce genre de climat malsain qui, en quelque sorte, entretient une amitié qui n'en est plus une. Il y a quelques mois, j'ai enfin compris que je n'avais ni à perdre mon temps avec ce genre de futilités, ni à gaspiller mon énergie à m'énerver pour des propos qui n'en valent pas la peine. Je mène ma vie de mon côté, sans me soucier des querelles passées.

lundi 10 septembre 2012

Hello September

(quel titre original, et puis on est déjà au tiers du mois, mais qu'importe)


Cette rentrée est et ne sera pas comme toutes les autres. Oui car cette année, je ne reprendrais pas les cours. J'ai en effet fini mes études à la fin du mois de juin dernier (je ne sais pas si je reviendrais sur cette fin de Master plus ou moins chaotique), et j'ai décidé de rentrer dans la 'vraie vie'. Fini les cours, ces moments intenses où je luttais pour ne pas m'endormir, les mots fléchés pendant les cours les moins passionnants,... Plus sérieusement, cette année de Master a été tellement enrichissante, sûrement l'une des plus enrichissantes de mon cursus post-bac (et si vous me suivez depuis un bout de temps, vous savez que j'ai à peu près testé toutes les filières de l'enseignement supérieur scientifique). J'ai beaucoup appris, et mon stage de fin d'études a été une révélation pour moi. Certes, ce stage ne s'est pas déroulé dans les meilleures conditions possibles, mais j'en tire énormément de positif. Maintenant, il s'agit de trouver le boulot qui me permette de m'épanouir professionnellement. 

-------------------------------------------

Côté conduite, les heures s'accumulent et j'ai l'impression que je ne serais jamais en mesure d'obtenir mon permis de conduire... Cependant, je ne désespère pas, je pense avoir bientôt une date (d'ailleurs je passe à l'auto école demain matin pour en demander une ^^). Je ne suis pas une as de la conduite, mais je pense me débrouiller pas trop mal. J'ai toujours du mal à être objective à mon sujet. Je prends de plus en plus de plaisir à conduire. Et il est vrai que le fait de chercher un travail me motive encore plus à passer mon permis rapidement. Car si je décroche le job que je convoite actuellement, je serais souvent en déplacement... Et quand bien même je n'aurais pas ce poste, il me faut le permis. Cet article a aussi pour but de me persuader que je suis capable d'y arriver. Je suis ni plus ni moins douée qu'une autre. 

-------------------------------------------

Le mois de Septembre marque aussi la fin d'un été riches en rebondissements et en révélations. La fin d'une ère en quelque sorte. Espérons que cette fin d'année m'apporte son lot de bonnes nouvelles ! Pour une fois, je vais essayer de voir le verre à moitié plein. Un petit peu d'optimisme ne peut pas me faire de mal...

mercredi 29 août 2012

Stop ou encore ?

Comme souvent dans le cas de ce blog, je me demande si je ferais bien de continuer ou non à écrire ici. L'inspiration est là, toujours, plus ou moins tapie au fin fond de mon cerveau en veille. L'envie de vous retranscrire ma vie telle que je la ressens est elle aussi présente. Mais il est vrai que j'ai été quelque peu refroidie par certaines réactions suite à mon avant dernier article. Bon après, je n'ai pas à m'expliquer sur le pourquoi du comment, et je ne pense pas revenir sur ce qui a entraîné la rédaction de ce fameux article. 

Ce blog est devenu, au fil des années à la fois mon échappatoire et mon journal intime. Ma bouée de sauvetage et le moyen de communiquer avec les autres. Ce blog fait partie de moi. Je me suis livrée ici bien plus qu'ailleurs, beaucoup plus parfois qu'avec mes proches. Alors, même si certaines appréhensions me poussent à me faire rare par ici, je ne créerais pas de nouveau blog pour raconter mes joies et tourments. 

Je tiens avant tout à ce que cet endroit reste public, afin que les gens puissent tomber dessus au hasard et s'y perdre (ou passer leur chemin xD). Je veux et je tiens à partager librement mes pensées. Depuis quelques semaines, j'ai vraiment du mal à mettre mes idées en ordre pour pouvoir clairement m'exprimer. Une chose est sûre, je suis décidée à ne pas arrêter ce blog. Malgré mes craintes et mes doutes, je continuerais à écrire. 

Je vous dis donc à très vite pour de nouvelles aventures !

mercredi 1 août 2012

Je ne pars pas cet été

Voilà la phrase que je répétais à longueur de journée quand on me demandait si je partais en vacances cet été. Mais finalement, ces mois de juillet-août seront chargés en découvertes : 

Je suis partie à Londres début juillet pour 3 jours, un séjour qui fut court mais intense, et j'en ressors avec un amour incommensurable pour la capitale britannique : 

 Tower Bridge, Londres

Une semaine après, j'ai passé un weekend dans les Vosges chez mon meilleur ami. Un weekend pluvieux (bon la photo ci-dessus a été prise lors d'une éclaircie) et reposant. 

Lac de Bouzey, Vosges

Il y a tout juste une semaine, j'ai décidé de passer trois semaines en Algérie, histoire de revoir ma famille (mes parents y sont depuis début juillet) et de profiter du beau temps méditerranéen (c'est-à-dire crever de soif toute la journée). Je pense que ce voyage était plus que nécessaire pour oublier la fin juin plus que difficile et ce mois de juillet en demi-teinte, entre corrections de mon rapport de stage et déboires amicaux. J'ai quand même fini ce mois de juillet dans la joie, joie de retrouver mes proches, et celle aussi de recevoir plein de compliments de mon moniteur d'auto école lors de ma dernière heure de conduite (néanmoins, le passage du permis ne se fera pas dans l'immédiat).

Je reviens en France le 17 août, je ne pense pas publier sur ce blog d'ici-là. Prenez soin de vous ! ♥