mercredi 30 juin 2010

Chat noir

Ce soir, j'inaugure une nouvelle catégorie d'articles : le cercle de la poisse ultime (bon j'avoue, cet intitulé est un peu tiré par les cheveux, mais il me plait bien !). Pour celles et ceux qui me lisent depuis un bout de temps, vous aurez remarqué que j'attire les galères en tout genre. Heureusement, à chaque fois, tout se termine bien. Ces petits aléas du quotidien me font bien rire après coup, mais je vous avoue que des fois, j'en ai les larmes aux yeux. Ce n'est pas toujours facile de composer avec un tas de situations dont je me serais bien passée...

Voici un florilège des dernières galères en date, d'autres anecdotes suivront prochainement =)

* La semaine dernière, mon pc à l'usine m'a lâché. En même temps, c'était plus que prévisible, étant donné que les ordinateurs de la salle de contrôle dans laquelle je travaille plantent les uns après les autres, et on ne compte plus les remplacements de disques durs et de carte mère.
Avantage : pouvoir squatter l'ordinateur (ainsi que le bureau et le fauteuil super confortable) de ma chef tout un après-midi
Inconvénients : s'amuser à redémarrer le pc toutes les dix minutes, les fichiers que t'as oublié d'enregistrer avant que le pc plante et que tu perds à tout jamais (bon en fait, j'ai pas perdu grand chose)

* Hier soir, je me suis rendue compte que j'avais laissé le chargeur de mon téléphone portable chez mes parents
Avantage : comme je savais que ça allait m'arriver un jour, j'ai mon vieux téléphone ainsi que son chargeur à portée de main. Le Nokia 3310 est de retour ^^
Inconvénients : s'acheter un nouveau chargeur, se trimballer avec un téléphone tout pourri, mettre 2 plombes pour écrire un sms

* Mon studio est envahi par les araignées
Avantage : maintenant, j'ai une bonne raison d'inviter Tobey Maguire chez moi
Inconvénients : faire la chasse aux arachnides armée de mon balai, se rendre compte que quoique je fasse, je suis condamnée à cohabiter avec ces bestioles, trouver une araignée dans ma douche ou au plafond juste au dessus de mon lit

* Mon pc a pété un plomb (mais il fonctionne encore !)
Avantage : là j'ai beau chercher, j'en trouve pas !
Inconvénients : "votre profil utilisateur n'a pas été chargé correctement", perdre ses favoris sous Firefox, ne pas savoir si mon ordi va tenir le coup d'ici à la fin de la rédaction de mon rapport de stage

dimanche 27 juin 2010

Un air de famille

Mes parents, mon frère et moi formons une famille assez soudée, mais il nous arrive fréquemment d'avoir des divergences. On a tous les quatre un fort caractère, ce qui ne nous facilite pas les choses ! Entre mon père, qui est l'homme le plus râleur que je connaisse, mon frère qui peut t'envoyer balader alors que tu ne lui a rien fait, moi qui boude et qui fait des crises tous les deux jours, et ma mère qui essaye de faire l'arbitre (de temps en temps, elle aussi nous fait un petit pétage de plombs), nos discussions sont souvent très animées !

Ce weekend, j'ai eu le droit à une tirade des plus mélodramatiques. Ma mère veut absolument que je fasse ma dernière année dans cette école pour laquelle elle a tant sacrifié, et que j'ai tant voulu intégrer. Et dire que je me suis toujours demandée d'où me venait ma tendance à faire du chantage affectif...

Les seuls mots que mon frère m'a dit pendant ces trois jours sont "rentre bien". En ce moment, il n'adresse presque plus la parole à ma mère. Apparemment, il est dans cet état là parce qu'il a arrêté de fumer. En tant normal, il n'est pas très bavard non plus. C'est le genre de personne à qui il faut tirer les vers du nez. Même quand il a une bonne nouvelle à annoncer, on est les derniers au courant !

Je m'appelle Amina, j'ai 24 ans, et j'ai une famille de cinglés.

samedi 26 juin 2010

C'est l'été ^^

Depuis quelques jours, le beau temps est revenu !
Adieu pluie, vent et froid (et dire que le weekend dernier, je me traînais comme une âme en peine dans ma ville perdue au fin fond de la campagne avec trois couches de vêtements...) ! Place au soleil et aux tenues légères ^^

Petits plaisirs de ce weekend (qui a commencé dès jeudi soir, vu que j'avais encore un tas d'heures à récupérer !)

☼ Prendre un bain chaud (oui, même s'il fait 31 degrés dehors !)
☼ Discuter fringues avec ma maman (enfin, des discussions assez techniques du genre "j'aime bien la coupe de cette robe" - on est en pleine phase de recherche pour ma future robe de soirée - )
☼ Boire un thé à la menthe sur mon balcon
☼ Regarder les matchs de la coupe du monde sur notre télé à écran plat
☼ Manger de bons petits plats
☼ Se dire qu'il me reste encore toute une journée pour me reposer =)

lundi 21 juin 2010

Une page se tourne

Finalement j'ai décidé...
d'arrêter mon école d'ingénieurs !

Après en avoir discuté avec ma directrice des études, puis ma tutrice, tout est plus clair pour moi. La décision n'a rien d'encore officiel, mais pour moi le choix est déjà fait. Cela me fait vraiment du bien d'avoir enfin fait un choix. Bien sûr, j'ai quelques regrets de stopper ce cursus alors qu'il ne me reste qu'une année. J'ai voulu privilégier certains aspects que j'avais négligé jusqu'alors. J'étais prête à aller jusqu'au bout, quitte à me mettre énormément de pression et finir par en souffrir. Finalement, j'ai compris que ma santé n'avait pas de prix, et que de courir après un diplôme qui ne mènerait pas à ce dont j'ai réellement envie ne servirait à rien.

Ma mère est un peu déçue de ce soudain revirement, mais il faudra bien qu'elle se fasse à cette nouvelle situation ! Pour une fois, j'ai l'impression que je la voie que je prends est en total accord avec ce que je suis. Je ne sais pas ce qui m'attend dans le futur, je ne sais pas si ce que je fais me sera bénéfique ; au moins je n'ai plus cette sensation d'aller droit dans le mur.

Ma tutrice a été plus que compréhensive avec moi, et je ne l'en remercierais jamais assez. Reste encore à savoir si je finis mon stage ou pas. Le mieux serait que je me motive assez pour faire quelque chose de potable et mener ce stage à son terme.

Je suis enfin soulagée d'un poids. Encore dans le flou, mais motivée pour aller de l'avant et me reconstruire sur des bases solides =)

Encore merci à vous toutes pour votre soutien !

dimanche 20 juin 2010

En attendant la suite


Envie de tout et de rien à la fois.

D'abord, de soleil, car il manque cruellement ces derniers jours... L'été débute demain, et je suis là dehors avec 4 couches de vêtements pour ne pas ressentir le froid (il ne fait pas -5°C non plus, mais il y a toujours ce petit vent frais de la campagne qui vient m'embêter).

Ensuite, j'aimerais avoir un peu de temps pour réfléchir. Mais tout s'enchaîne si vite et rien ne se passe vraiment comme je le souhaite. Toute la motivation que j'avais pour mener mon stage à bien s'est envolée. J'ai juste envie de tout laisser en plan et de m'en remettre à ma bonne étoile (par cette phrase très énigmatique, il faut comprendre que j'ai envie d'arrêter mon stage et d'attendre sagement de savoir si je serais prise en master sciences et génie de l'environnement - ou pas - à la rentrée prochaine).

Je n'ai pas envie d'avouer la vérité à ma mère, mais il va bien falloir que je le fasse, je ne pourrais pas garder tout ça pour moi éternellement... D'autant plus que j'ai besoin de mes relevés de notes qui sont bien entendus chez mes parents, et je n'ai pas prévu de revenir chez eux avant le mois prochain.

Et plus que tout, j'ai envie de le revoir... Il m'a fait la surprise de venir déjeuner avec moi vendredi midi, et je n'ai pas pu profiter de sa présence. Il y avait pas mal de monde avec nous, et je n'ai pas pu lui dire tout ce que je voulais qu'il sache. Ces brèves retrouvailles me laissent sur ma faim. (déjà deux fois que je parle de lui depuis la création de ce blog, je crois que ça commence à faire beaucoup !)

samedi 19 juin 2010

L'heure des choix


Presque à chaque fois qu'on me demande si mon stage se passe bien, j'essaye de noyer le poisson. Par exemple, quand ma mère m'a appelé pour me demander comment ça s'était passé lors de la visite de mon tuteur universitaire, j'ai évité de répondre. On a assez vite enchaîné sur un autre sujet de conversation, à mon grand soulagement. Mais j'arrive à un moment où il faut que je prenne mes responsabilités et que j'avoue à mes parents que je suis dans une galère monstre et qu'il y a des chances que je ne devienne jamais ingénieur... Ils m'ont toujours soutenu dans mes choix, ce qui compte pour eux, c'est qu'au final je fasse un métier dans lequel je me sente bien. Pourtant, je sais que je vais forcément les décevoir.

Ma décision d'arrêter mon école est presque prise, j'ai pesé le pour et le contre, et je suis parfaitement consciente du fait que j'aurais des regrets d'abandonner ma formation actuelle. J'ai fini par réaliser que le métier auquel j'aspirais depuis plus de 7 ans n'est pas du tout pour moi, alors à quoi bon continuer ? Je ne suis pas le genre de personne qui poursuit ses études histoire d'assurer ses arrières. Je n'ai rien contre ces gens-là, j'ai même beaucoup d'admiration pour eux. Pour moi, continuer des études pour lesquelles je n'ai plus aucune envie ni motivation est totalement inconcevable. Certains de mes rêves s'envolent en fumée, mais pour une fois j'ai l'impression d'être en accord avec moi-même.

Plusieurs options s'offrent à moi :
1) me déchirer comme une malade à l'usine, valider mon stage et aller en dernière année d'école d'ingé
2) valider mon stage, valider ma deuxième année mais ne pas poursuivre en école d'ingénieurs
3) ne pas réussir à valider mon stage, me faire virer de mon école, et poursuivre mes études à la fac à la rentrée prochaine
4) ne pas réussir à valider mon stage, me faire virer, et chercher un boulot
5) me barrer du stage avant la fin, prendre des vacances, puis chercher un boulot
6) la même que l'option 5 mais en m'inscrivant à la fac

L'option 1 est celle qui a l'air la plus "avantageuse", après tout, valider mon stage serait un bon moyen de me convaincre que les études que je suis actuellement sont faites pour moi.

Ma directrice des études m'a dit qu'il fallait que j'essaye de rallumer la petite flamme qui était en moi... Quelqu'un a un briquet à me prêter ? Je crois que j'ai définitivement égaré le mien...

mercredi 16 juin 2010

Lettre ouverte

Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve, mais je souhaite t'avoir à mes côtés le plus longtemps possible. Je me rends bien compte que ce que l'on partage n'est pas donné à tout le monde (ça ne m'empêche pas de détester quand tu finis mes phrases). Quoiqu'il arrive, je garderais tous les bons moments qu'on a passés tous les deux gravés au plus profond de mon être (et les mauvais aussi, surtout les fois où tu m'as fait pleurer).

Je ne te remercierais jamais assez d'être entré dans ma vie (même si je ne t'ai jamais donné la permission de partager mon cerveau). Quand je pense aux moments que nous ne vivrons peut-être pas ensemble à la rentrée prochaine, mon cœur se serre (et c'est à peu près à ce moment là que je pleure comme une madeleine).

Je sais que ce n'est pas facile tous les jours d'être amie avec une fille comme moi, parfois (souvent) je t'envoie balader pour un rien, de temps en temps (une fois par mois) on se dispute violemment pour pas grand chose (au final, je reviens toujours vers toi, et encore plus vite quand tu me fais tes têtes de pitié à la con).

Merci de me soutenir alors que tout s'écroule autour de moi (merci de me ruiner à chaque fois que je t'appelle pour que tu me consoles). J'espère pouvoir te rendre un jour ne serait-ce que le millième de ce que tu m'as apporté (oui, le millième, parce que je suis assez radine). Merci d'être ce que tu es, ne change surtout pas (s'il te plaît, à l'avenir, garde tes idées de psychopathe pour toi...).

Je t'aime.

Mes maux et moi

Des fois, j'aimerais juste être un peu moins la personne que je suis et beaucoup plus celle que je voudrais devenir. J'ai mis énormément de temps à m'accepter telle que je suis, avec ma tonne de défauts et mon lot de qualités. J'ai longtemps cherché l'amour que je n'avais pas pour moi-même dans le regard des autres, et je me suis perdue à force de trop aimer.

J'ai l'impression que tout fout le camp alors que je viens tout juste de faire la paix avec toutes mes contradictions. C'est comme si le vent balayait certaines de mes incertitudes tout en m'amenant d'autres doutes. A 24 ans, j'ai envie de trouver un équilibre dans ma vie. Je me rends compte que c'est moi et moi seule qui me mets des bâtons dans les roues. Je suis en grande partie responsable de la situation dans laquelle je me trouve actuellement. Et je suis bien la seule à pouvoir me sortir de là.

Pourtant, je n'arrive plus à trouver la force de me battre contre moi-même, pour moi c'est un combat perdu d'avance. A chaque fois que je progresse, je suis rattrapée par quelque chose qui m'empêche d'avancer. Malgré tout, j'espère depuis toujours qu'à un moment ou un autre, je finirais par trouver ce que je cherche tant... Alors je m'accroche tant que je peux.

Restons positifs !


Le retour à l'usine ne s'est pas forcément fait dans la joie et la bonne humeur, et c'est uniquement dû au fait que je ne suis pas du tout motivée. Heureusement que je m'entends super bien avec mes collègues, cela rend les journées nettement moins pénibles.

Rendez vous est pris avec ma directrice des études pour vendredi après-midi. Je ne sais pas du tout ce que ça donnera, mais j'espère avoir les idées un peu plus claires à la suite de cette entrevue. Pour joindre l'utile à l'agréable, je pense revoir certains amis qui sont encore en cours en ce moment.

Demain soir, je serai en weekend ! D'ici là, il va falloir que je bosse un peu (beaucoup) car je dois faire un point sur l'avancement de mon stage avec ma tutrice lundi prochain ! Et pour tout vous avouer, je n'ai pas fait grand chose depuis une semaine... A croire que je tiens vraiment à me faire virer de mon stage !

Je tiens à vous remercier pour tous vos commentaires adorables, ça fait du bien de se sentir soutenue ^^

Je vais essayer de garder espoir malgré les nombreux doutes qui m'assaillent en ce moment. Après tout, ça ne coûte rien de croire en des lendemains plus joyeux...

dimanche 13 juin 2010

Et de 3 !


Ce blog commence à me faire perdre la tête ! Je pense que j'ai passé trop de temps à le bidouiller, et j'ai toujours quelques petits détails qui me perturbent. Mais je suis quand même fière d'être arrivée à ce résultat =)

Ça me fait tout drôle d'avoir changé de plateforme. Comme à chaque déménagement, il faut un certain temps d'adaptation afin de prendre ses marques...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En parlant de choses qui fâchent, côté études, je ne me suis toujours pas décidée. Je pense prendre rendez-vous avec la directrice de ma formation pour savoir ce que je peux concrètement faire si j'arrête mon école cette année. On verra bien ce que ça donnera !

vendredi 11 juin 2010

Retour aux sources


J'ai 24 ans, je suis en deuxième année d'école d'ingénieur, et je ne sais pas quoi faire de ma vie.

Il y a quelques jours, on m'aurait demandé où je me voyais dans un an et demi, j'aurais répondu "je serais ingé dans une industrie pharmaceutique" ou bien "je travaillerais dans un bureau d'études qui conçoit des procédés industriels". Si on me repose exactement la même question aujourd'hui, je répondrais "je ne sais même pas si, en septembre, je continue mes études"

Histoire de ne pas (trop) me prendre la tête ce weekend, j'ai décidé de retourner chez mes parents dès ce soir ! A défaut d'avoir les idées plus claires, cela me permettra au moins de ne passer les deux prochains jours toute seule...

jeudi 10 juin 2010

Nouveau départ !

Coucou à tous ! =)

Je pose mes valises ici. Pour combien de temps, je ne le sais pas encore. J'avais envie de changement, et surtout d'une plateforme où je me sente un peu plus libre.

Un peu de renouveau dans ma vie bloguesque. Mais toujours la même envie d'écrire et de partager, celle qui m'anime depuis plus de 2 ans. De belles rencontres ont eu lieu grâce à mes deux blogs précédents, et j'espère que vous serez nombreux à me suivre ici !

Le début d'une nouvelle histoire, ou plus précisément la continuité de celle qui a commencé le 14 mars 2008 ici, et qui a continué un peu plus d'un an plus tard par

Bienvenue dans mon monde, un univers plein de délires, de joies, de peines, de réflexions aussi débiles que primordiales, de pensées à la fois futiles et essentielles. Des petits bouts de moi, accompagnés de vos mots pour illustrer (une partie de) ma vie.

Merci à tous ceux qui me suivent depuis le début, et pour les autres, j'espère que ce blog vous plaira =)