samedi 19 juin 2010

L'heure des choix


Presque à chaque fois qu'on me demande si mon stage se passe bien, j'essaye de noyer le poisson. Par exemple, quand ma mère m'a appelé pour me demander comment ça s'était passé lors de la visite de mon tuteur universitaire, j'ai évité de répondre. On a assez vite enchaîné sur un autre sujet de conversation, à mon grand soulagement. Mais j'arrive à un moment où il faut que je prenne mes responsabilités et que j'avoue à mes parents que je suis dans une galère monstre et qu'il y a des chances que je ne devienne jamais ingénieur... Ils m'ont toujours soutenu dans mes choix, ce qui compte pour eux, c'est qu'au final je fasse un métier dans lequel je me sente bien. Pourtant, je sais que je vais forcément les décevoir.

Ma décision d'arrêter mon école est presque prise, j'ai pesé le pour et le contre, et je suis parfaitement consciente du fait que j'aurais des regrets d'abandonner ma formation actuelle. J'ai fini par réaliser que le métier auquel j'aspirais depuis plus de 7 ans n'est pas du tout pour moi, alors à quoi bon continuer ? Je ne suis pas le genre de personne qui poursuit ses études histoire d'assurer ses arrières. Je n'ai rien contre ces gens-là, j'ai même beaucoup d'admiration pour eux. Pour moi, continuer des études pour lesquelles je n'ai plus aucune envie ni motivation est totalement inconcevable. Certains de mes rêves s'envolent en fumée, mais pour une fois j'ai l'impression d'être en accord avec moi-même.

Plusieurs options s'offrent à moi :
1) me déchirer comme une malade à l'usine, valider mon stage et aller en dernière année d'école d'ingé
2) valider mon stage, valider ma deuxième année mais ne pas poursuivre en école d'ingénieurs
3) ne pas réussir à valider mon stage, me faire virer de mon école, et poursuivre mes études à la fac à la rentrée prochaine
4) ne pas réussir à valider mon stage, me faire virer, et chercher un boulot
5) me barrer du stage avant la fin, prendre des vacances, puis chercher un boulot
6) la même que l'option 5 mais en m'inscrivant à la fac

L'option 1 est celle qui a l'air la plus "avantageuse", après tout, valider mon stage serait un bon moyen de me convaincre que les études que je suis actuellement sont faites pour moi.

Ma directrice des études m'a dit qu'il fallait que j'essaye de rallumer la petite flamme qui était en moi... Quelqu'un a un briquet à me prêter ? Je crois que j'ai définitivement égaré le mien...

2 commentaires:

  1. Je suis désolée de lire tout cela ma puce.
    Navrée que tu te sentes perdue en ce moment.
    J'espère que tu retrouveras ton chemin, qu'importe le briquet :o)
    Tu dois te sentir heureuse avant tout.
    J'espère que tu ne regretteras pas ton choix.
    Quoi qu'il en soit, je suis là pour toi, pour t'envoyer des ondes positives aussi :o)
    Courage pour ton rendez-vous avec toi-même ma puce.

    RépondreSupprimer
  2. Ma pauvre, j'ai senti dans ton commentaire que tu étais toi aussi dans une sorte d'impasse. Si tu ne tiens plus en place, et si tu ne supportes plus ce que tu fais, il faut avant tout penser à toi. Surtout si tu ne te vois pas faire ce métier toute ta vie, ça serait l'horreur de te forcer et tu vas détester chaque nouvelle journée.
    Après c'est sûr il y a toujours la peur de décevoir ceux qui veulent que tu continues mais à mon avis ils comprendront. Faire un choix c'est difficile, mais faut penser à soi avant tout, à la finalité.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser une petite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir ;)