mardi 27 juillet 2010

Appréhensions

Je suis là, à l'usine, en train de chercher l'inspiration pour mon rapport de stage (c'est la seule chose qui me reste à faire ici, vu que j'ai annulé ma soutenance orale), et je me demande comment sera ma vie dans 1 mois et demi.

J'ai déjà quelques projets en tête, comme m'inscrire (enfin) dans une auto-école, finir de passer mon bafa, donner des cours particuliers, me remettre sérieusement à l'écriture,... Mais j'ai peur de ne rien réussir à faire et de tout laisser traîner comme j'en ai l'habitude.

En septembre prochain, je me laisserai emporter par le tourbillon de la vie étudiante, je ne sais même pas ce qui m'attend, et pourtant j'ai vu le programme de mon master, et les cours ont l'air très intéressants, donc je ne vois pas pourquoi cela ne me plairait pas.

De toute façon, je n'ai pas le droit de me plaindre. Je me retrouve dans cette situation parce que je l'ai voulu, et personne ne m'a forcée à arrêter mon école, ni à m'inscrire à la fac. Donc maintenant il s'agit d'assumer mes choix et de tout faire pour réussir.

Mon stage se termine la semaine prochaine, et bien qu'il ne se soit pas passé aussi bien que prévu, je suis triste de quitter mes collègues. En presque 5 mois, j'ai eu le temps de m'attacher à pas mal de monde, et tout le monde est adorable avec moi... il y a beaucoup de gens qui me manqueront.


Une nouvelle page de ma vie est en train de s'écrire, et cela m'enchante autant que cela me fait peur...

samedi 24 juillet 2010

Le début de la fin

(non rassurez vous, je ne parle pas de la fin de ce blog, qui a encore de beaux jours devant lui !)

Tout se met tranquillement en place. Je m'inscrirai à l'université début septembre. Il ne me reste que deux semaines de stage (et même un petit peu moins, vu que j'ai une journée à récupérer). Le 6 août, je déménage et je quitte la région Lorraine pour de bon !

Retour en région parisienne, dans cette ville où je croise très souvent des gens que je connais, dans cet appartement dans lequel je peux marcher les yeux fermés, et dans ma chambre remplie de souvenirs des années passées. C'est une page qui est en train de se tourner, un nouveau départ comme il y a en souvent dans ma vie, et espérons le, un diplôme à la clé =)

En me ramenant à la maison hier soir (je passe le we chez mes parents), mon frère m'a demandé de m'expliquer sur le fait que j'arrêtais mon école d'ingénieur. On a discuté calmement (ce qui est assez rare pour le souligner), et même s'il n'approuve pas ma décision, il la respecte, et je n'en attendais pas autant de sa part.

Je n'ai pas encore annoncé la nouvelle à ma mère, elle travaille toute la journée, et je ne voulais pas qu'elle passe une mauvaise journée à cause de moi. Je vois déjà le tableau : ma mère extrêmement déçue, qui ne va pas dormir de la nuit à cause de cette nouvelle désastreuse, et qui va avoir sa tension qui va monter en flèche. De toute façon, inutile de lui cacher la vérité plus longtemps, il faudra que je lui avoue tout avant de repartir demain...

mercredi 21 juillet 2010

Fin du suspense...

J'ai été acceptée dans le Master que j'avais demandé à l'université Paris 7 =)

C'est reparti pour encore deux années d'études. J'imagine déjà comment sera ma vie à Paris, entre les cours, le métro, et le retour chez mes parents... Il ne reste plus qu'à annoncer la bonne nouvelle à ma famille, et ils risquent d'être déçus. Mais je sais ce que je fais, et de toute façon, je ne laisserais personne choisir pour moi...

Il me reste deux semaines de stage, car même s'il "compte pour du beurre'', il faut quand même que je tire quelque chose de ces 4 mois passés à l'usine... Après mon stage, je déménage pour de bon en région parisienne, et j'aurais tout pile un mois de vacances ! Ma rentrée à la fac est prévue pour le 6 septembre... J'ai vraiment hâte d'y être !

Un petit goût de vacances !

Je n'arrive pas à trouver les mots justes pour décrire ce long weekend passé à Saint-Cyprien (près de Perpignan). Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, car vivre à 7 dans la même maison n'est pas forcément de tout repos, mais ces 4 jours et 4 nuits passés tous ensemble ont été géniaux !

Mercredi 14 juillet

Après avoir passé la nuit en train couchette, et deux heures en gare de Narbonne à attendre mon train, j'arrive enfin à Perpignan un peu avant 10h30 (sachant que je suis partie la veille de Nancy à 21h59, je vous laisse imaginer l'état dans lequel j'étais).
Au bout de 3 heures d'une interminable attente (qui mériterait un article à elle toute seule !), on vient enfin me chercher. En fait, comme ils s'étaient couchés tard la veille, ils ont un peu oublié de se lever...

Ensuite, courses (faut bien remplir le frigo !), arrivée à la maison des grands parents de l'amie qui nous a hébergés, plage, passage à la maison, soirée dans un bar, retour à la maison, délires en tout genre, puis dodo !

Jeudi 15 juillet

Après avoir mangé, on a passé l'après-midi à la plage, en soirée nous sommes allés nous promené au port, on a mangé au restaurant, bain de minuit pour les gars, retour à la maison

Vendredi 16 juillet

Départ à 11h pour Collioure, déjeuner sur place, promenade le long de la côte en début d'après-midi (vive les coups de soleil), baignade, retour sous la pluie, virée en boîte de nuit

Samedi 17 juillet

Levés à 14h30, nous partons à Perpignan vers 17h (on va dire qu'on est vraiment lents à se préparer !), petite ballade dans la ville, diner au restaurant, on rentre, on va au bal des pompiers, puis pendant que 5 de nous 7 vont en boîte, moi et un des garçons restons à la maison...

Dimanche 18 juillet

J'ai été réveillée à 4h45 par les autres qui venaient de rentrer de discothèque. Celui qui devait m'accompagner à la gare décide de m'emmener plus tôt, de toute façon, j'étais déjà prête... Deuxième séance d'au revoir (l'autre a eu lieu quelques heures avant, car je ne savais pas s'ils rentreraient avant que je parte).

5h40, seule à la gare de Perpignan en attendant mon train, il ne me restait que mes yeux pour pleurer... S'en est suivie une journée épuisante en train, avec un petit passage en mode touriste à Lyon (désolée Alex, j'aurais du te prévenir !).

Arrivée à 19h15 chez moi. Une tonne de bons souvenirs plein la tête, et déjà envie de tous les revoir...

lundi 19 juillet 2010

Je reviens vite...

Juste le temps de me remettre de ce long weekend mouvementé (qui s'est très bien passé !) et je reprendrais le cours normal de ce blog ! Au programme : récit de ces quatre jours dans le Sud, et petite galère qui a commencé la veille de mon départ (la poisse me colle à la peau !). Merci pour tous vos messages, et à bientôt ! =)

vendredi 9 juillet 2010

J-5 =)

Voilà, c'est officiel, je pars bien à Perpignan pour le pont du 14 juillet ! D'ici là, il faudra avoir terminé mon rapport de stage pour que ma tutrice puisse le lire pendant mon absence. Les 4 prochains jours s'annoncent studieux...

Il faut que je finisse mon dossier pour le master d'ici à la fin du weekend, car la date limite d'envoi approche (c'est le 16 juillet...) ; il ne me reste plus qu'à modifier mon CV et à écrire une lettre de motivation (ainsi que d'autres formalités sans intérêt comme acheter des timbres et faire des photos d'identité) et je serais enfin débarrassée ! C'est quand même bien galère toutes ces histoires d'inscription !!!

Donc au programme de ce weekend : grand ménage du studio, préparation des bagages, rapport de stage, dossier pour le master tant convoité, et profiter du beau temps !

Mardi soir, ce sera le grand départ pour le Sud de la France =) J'ai vraiment hâte d'y être !

mercredi 7 juillet 2010

24 ans (et demi)

J'ai l'impression que la vie d'adulte ne m'apporte que des ennuis. Pourtant, j'ai une multitude de bons souvenirs liés à cette indépendance que tant de jeunes recherchent. Dans le fond, c'est moi qui ai voulu partir de chez moi, et vivre l'expérience de la vie étudiante loin de tout.

Retour à la case départ. A la rentrée, je redeviendrais une étudiante francilienne, ou bien une jeune francilienne cherchant un emploi. Je reviens sur mes pas, après m'être rendue compte que trop d'ambition tue l'ambition. Je me suis brûlée les ailes à force de vouloir atteindre des objectifs qui ne me correspondaient pas.

A l'aube d'un nouveau départ, comme il y a 4 ans (quand j'ai décidé de reprendre mes études), et comme il y a deux ans aussi (quand j'ai déménagé dans l'Est pour entamer mes études d'ingénieur). Donc en théorie, si tout se passe bien, dans deux ans tout sera fini.

Dans deux ans, cela fera 9 ans que j'aurais eu mon bac. Si je continue mes études à Paris, je serais à ce moment là diplômée d'un master (niveau bac + 5 donc). Je ferais comme si je n'avais pas remarqué qu'au final, ça fera 4 années potentiellement perdues, et que si je suis diplômée à 26 ans et des poussières, je devrais travailler jusqu'à 68 voire 69 ans !

dimanche 4 juillet 2010

La lundite...

Encore un article sur mon angoisse liée à l'arrivée d'une nouvelle semaine... Oui, je le crie haut et fort, je déteste les lundis ! (pourtant il ne se passe pas plus de trucs que les autres jours). Il y a quelques minutes, je me suis rendue compte avec effroi que la fin de cette belle journée trop ensoleillée arrivait, et là c'est le drame ! J'vais encore me coucher à pas d'heure pour prolonger mon weekend au maximum. Bon, le lundi, c'est pas la mort non plus ! Mais à l'approche de ma soutenance de stage, j'ai de plus en plus de mal à me motiver. Mon rapport de stage avance malgré tout, cette année j'ai décidé de ne pas m'y prendre à la dernière minute ! =) Ma tutrice est plus que débordée en ce moment et n'a pas une seconde à me consacrer (mais comme j'ai envie d'être tranquille, moi ça me va !).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hier après-midi, j'ai été faire les soldes, et là, grosse déception, je n'avais pas envie d'acheter grand chose. Au moins je suis rentrée chez moi avec ce que je voulais (à savoir un bikini et une paire d'escarpins blancs + deux trois autres trucs). L'avantage, c'est que je ne me suis pas ruinée ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je suis invitée (par l'amie d'un ami) à passer quelques jours dans le Sud de la France à la mi-juillet. J'hésite encore à y aller car mon ami n'est pas sûr de pouvoir venir, et du coup je risque de me retrouver avec des gens que je connais à peine et d'autres que je ne connais pas du tout ! Mais je risque fort d'accepter l'invitation car :
* la fille qui m'invite ainsi que son pote sont super sympa (j'ai eu l'occasion de passer un weekend génial avec eux à Paris)
* c'est l'occasion rêvée d'aller du côté de Perpignan
* je ne pars pas en vacances cet été
* j'ai besoin de changer d'air et de m'amuser un peu
* ce n'est pas en restant dans mon trou perdu à broyer du noir que je vais arranger les choses
Il reste juste à demander à ma chef si je peux poser deux jours de congé pour pouvoir y aller ! (de toute façon, si elle refuse, je raye sa voiture - oui je suis une rebelle - !)

jeudi 1 juillet 2010

Une fille paumée

Hier, j'ai reçu mon diplôme de DUT (enfin je suppose que c'est mon diplôme, vu que je n'attends pas d'autre lettre en recommandé, bref, j'ai hâte de l'avoir dans mes mains).
Ce diplôme obtenu il y a deux ans (je suis la reine de la procrastination, j'avais pas envie de faire les démarches pour le recevoir par courrier, et encore moins d'aller jusqu'à mon IUT pour aller le chercher) est mon premier diplôme post-bac. J'ai toujours dit que quoique je fasse, ça serait le diplôme dont je serais la plus fière. Je l'ai obtenu avec une moyenne plus qu'honorable (qui doit flirter avec les 14/20), et il symbolise le début de ma nouvelle vie.

Je n'ai pas encore constitué mon dossier pour candidater en master, pourtant cela ne me coûte rien (ou presque) d'envoyer ce fichu dossier. Il va falloir courir après mes anciens relevés de notes (ceux du DUT que j'ai oublié chez mes parents, et celui de ma première année d'élève-ingénieur que j'ai carrément égaré), demander une lettre de recommandation à ma directrice des études (elle m'a dit qu'elle m'en ferait une, donc je n'ai plus qu'à le lui demander), dénicher les programmes de mes enseignements depuis le bac, et tout un tas de trucs que je n'ai pas envie de faire (photocopies, remplir le dossier, faire une super lettre de motivation). Et je dois faire tout ceci avant le 16 juillet. Je vais essayer de tout boucler pour ce weekend, afin d'envoyer tout ce bazar en début de semaine prochaine (et avoir ainsi un peu de marge au cas où on me réclamerait d'autres choses).

Je vous épargne le paragraphe dans lequel je vous aurais raconté que le chantage affectif effectué par ma mère a presque porté ses fruits, et que je suis quasiment revenue au point de départ. Finalement, je n'ai toujours pas changé d'avis. Beaucoup de personnes pensent que ce que je fais est une erreur et que je devrais m'accrocher. Après tout, je suis la seule à pouvoir décider de ce que je compte faire de ma vie.

Et tant pis si ça se passe mal, j'assumerais les conséquences de mes actes.