dimanche 27 février 2011

Envie de vacances !


Bien que ma petite vie me satisfait assez en ce moment, j'ai bien envie de changer d'air. Fuir Paris et l'université, avec tous ces cours et compte-rendus qui font perdre un temps fou (j'ai déjà interrompu la rédaction de l'un d'eux pour écrire cet article ^^), s'échapper pour quelques temps de cette ville de banlieue où je vis, et aller quelque part... N'importe où, en fait. Enfin, quand même dans un coin où il fait beau et chaud (tant qu'à faire). 

Alors que certains élèves terminent leurs vacances (ou sont en plein dedans), je compte les semaines qui me séparent des miennes. Je ne serais pas en vacances avant le mois d'Avril... Cela me semble assez loin quand même ! Bon l'avantage de ne pas avoir de vacances en Février est que nous aurons fini tous nos cours avant les vacances. Il ne restera plus qu'à se débarrasser des partiels (finalement, j'ai pas si hâte que ça d'être aux prochaines vacances qui rimeront forcément avec révisions !) et du stage de terrain (une semaine loin de Paris à faire des analyses et prélèvements en tout genre en plein coeur de la nature ♥) et j'en aurais fini avec ma première année de Master. 

Déjà bientôt 6 mois que nous avons commencé les cours, et pour l'instant je ne regrette pas d'avoir changé de filière (vous allez me dire, que de toute façon, regrets ou pas, je ne peux plus retourner en arrière maintenant). Au fait, j'ai validé mon premier semestre avec 13,10 de moyenne générale (ça doit bien faire un mois que j'ai eu les résultats et j'avais complètement oublié de vous le dire ^^).

En attendant de partir loin de l'endroit où je suis actuellement, je donne des cours particuliers de mathématiques 3h30 par semaine, cela me permet de me faire un peu d'argent, et j'aime beaucoup donner des cours, donc je joins l'utile à l'agréable ! 

Et sinon, j'envisage de m'installer en résidence universitaire pour ma dernière année d'études. Il faut dire que je ne supporte pas trop l'ambiance chez mes parents (après, il faut relativiser, mes parents me laissent tranquille la plupart du temps), et j'ai besoin de retrouver mon indépendance perdue. 

Avantages
- Beaucoup moins de temps pour aller en cours (au moins une bonne demi heure de gagnée sur chaque trajet, soit une heure par jour).
- Pas de comptes à rendre sur ce que je fais
- Pouvoir sortir plus souvent  

Inconvénients
- Forcément, cela occasionnera tout un tas de frais que je n'ai pas à subir en ce moment
- L'éventuelle réticence de mes parents

Cela ne reste qu'un vague projet. J'ai fait ma demande pour une résidence universitaire à Paris, j'aurais la réponse en juin, cela me laisse le temps de voir si je veux vraiment partir ou pas !

dimanche 13 février 2011

Merci !

Déjà, je voulais dire un truc qu'il n'a aucun rapport avec l'article de ce soir mais :
je déteste quand je vais sur la page d'accueil d'un blog et que j'ai de la musique à fond les ballons. Ouais, et même que des fois, avec mes 10000 onglets ouverts en même temps, je sais pas d'où la musique vient et ça m'énerve ! Bon voilà, c'est dit !


Revenons à nos moutons. Je tenais juste à vous remercier pour vos gentils commentaires. J'ai décidé de rester avec mon chéri et de ne plus me prendre la tête. J'essaye de voir les côtés positifs de notre relation, et force est de constater qu'ils surpassent largement tous les aspects négatifs que l'on a pu rencontrer jusqu'à présent. Je vais donc m'efforcer de vivre d'amour et d'eau fraîche (et de compte rendus de travaux pratiques...). Fini les crises existentielles, place au bonheur !

Crédits photo

dimanche 6 février 2011

Quand rien ne va.

Toutes ces années à coucher sur le papier tout et n'importe quoi m'ont appris que j'étais bien plus habile à transcrire mes émotions par l'écriture que par la parole. Petit à petit, écrire est devenu presque vital, notamment quand je ne vais pas bien. C'est ainsi que ce soir, je tapote ces quelques mots sur mon clavier afin de soulager ma peine. Je pense que je n'ai jamais été douée pour le bonheur. Je cherche sans cesse le petit truc qui me rendra triste. Allez savoir pourquoi... J'essaye d'avancer, de moins penser au passé mais mes anciens démons me rattrapent. Pour moi, il est plus facile de se laisser aller à la mélancolie que de tenter de voir les côtés positifs de la vie. Il y a des périodes où j'arrive à inverser la tendance, mais pour l'instant je me contente d'attendre des jours meilleurs.

Le 11 février, cela fera 5 mois que Thomas et moi sommes ensemble. Depuis quelques semaines, je suis envahie par le doute, au point de ne plus savoir où nous en sommes. Je ne suis plus sûre de rien. Je ne sais même pas si je suis encore amoureuse. Plus je le vois, et plus il m'énerve. Je n'ai aucune idée de ce qui nous arrivera. Je pense assez souvent à tout arrêter. Je pense que je suis trop lâche pour rompre, ou alors trop naïve pour croire qu'il reste encore un espoir...

mercredi 2 février 2011

Je râle donc je suis

J'aime pas...
- Les gens qui se collent à moi dans le métro
- Etre en retard alors que je pars à l'heure
- Mon téléphone portable qui n'en fait qu'à sa tête
- Mon manque d'indépendance
- Aller donner des cours de mathématiques quand je ne suis pas motivée
- Me poser trop de questions
- Les inepties de Marine à la télé (je penserais à zapper la prochaine fois)
- Ne pas avoir la certitude de trouver un boulot après mon bac + 5
- Procrastiner (même si au final, ça ne m'empêche pas de le faire)

Après avoir râlé un bon coup, ça va beaucoup mieux !