dimanche 28 août 2011

Fin des vacances...


Je ne reprends les cours que dans une dizaine de jours. Bon je reprends tôt comparé à celles et ceux qui commencent les cours à la fac en octobre, mais je ne me plains pas du tout, surtout que je suis en vacances depuis le 1er juin. Mais bon des vacances sans partir loin / sans copain (en même temps c'est moi qui ai choisi le laisser tomber, j'assume) / sans potes (dispersés aux quatre coins de la France), c'est pas le top !


J'accueille donc la rentrée qui approche avec joie ! Néanmoins, le stress monte. Nouvelle année à la fac, nouvelle promotion, nouvelles matières à étudier. Je n'ai toujours pas effectué mon inscription administrative, cela me tracasse même si je sais que ce n'est qu'une formalité. Ce sera ma dernière année d'études (il était temps !), après toutes ces années, ce sera l'heure d'entrer dans la vie active. Je ne suis pas si pressée que ça... Car j'appréhende vraiment la fin de ma vie étudiante, le moment où il faudra que je trouve un emploi. J'espère ne pas trop galérer de ce côté-là. Mais pour le savoir, il va falloir encore patienter un peu... 

mardi 16 août 2011

Cohabitation

Ce matin, en me réveillant vers 12h30 (j'aime pas faire la grasse mat', mais bon celle-ci m'a fait du bien), je me dirige vers le salon, et là que vois-je ? Une liste de courses et 20 € laissés par mon frère. En gros, il est parti faire découvrir Paris à sa femme et moi je dois me taper les courses. A ce moment précis, j'ai l'impression d'être Cendrillon. La fille qui fait les courses, le ménage, et qui attend sagement le retour du petit couple à la maison... Dans ma tête, je les ai traités de tous les noms, surtout quand j'ai du monter les trois étages pour rentrer chez moi avec mon petit chariot de courses rempli de victuailles. 

Retour en arrière. Il y a presque deux semaines, le 3 août pour être précise, ma belle-soeur débarquait d'Algérie avec ses 40 kilos et quelques de bagages pour s'installer chez nous. Pour des raisons que je ne prendrais pas le temps d'évoquer ici, mon frère habite encore chez mes parents (moi aussi d'ailleurs, au grand désespoir de ma mère qui aimerait que son fils de 31 ans et sa fille de presque 26 ans se cassent enfin de l'appart' familial). Du coup, ma belle-soeur s'est installée définitivement avec mon frère et moi (mes parents sont partis en Algérie pour une durée indéterminée). 

Pour l'instant, ça se passe bien, même si au début j'avais l'impression de les déranger un peu beaucoup, mais après tout je suis chez moi et je n'ai pas à me sentir à l'écart. On fait la cuisine à tour de rôle, d'ailleurs elle cuisine plus que moi ; je ne vais pas m'en plaindre non plus. On rigole bien tous les trois, sauf quand ils s'isolent tous seuls dans la chambre de mes parents qui est devenue leur chambre provisoire. 

J'ai hâte que mon frère trouve un appartement à lui tout seul pour qu'ils puissent avoir leur petit nid douillet, pourtant j'ai comme l'impression que cette vie à trois va durer quelque temps encore... 

Petite satisfaction personnelle :  ma tarte au citron meringuée a battu à plates coutures son cake marbré (qui n'avait même pas le goût de chocolat). Cela méritait quand même d'être souligné.


vendredi 5 août 2011

London !


Hier, en allumant mon téléphone, je m'aperçois que j'ai un message sur mon répondeur. Oui, je suis le genre de personne qui éteint son portable la nuit et qui oublie de le rallumer le lendemain, je me retrouve donc avec plein de sms et de messages sur mon répondeur. Enfin bref, je m'éloigne un peu du sujet là ! Donc j'écoute le message, et c'est une proposition pour faire un transfert depuis Londres. Cet été, je fais quelques transferts de jeunes revenant de colonies de vacances. Je les achemine de la gare où ils arrivent avec leur colo jusqu'à une autre gare ou un aéroport. Pendant le mois de juillet, j'ai fait 4 transferts, tous étaient des transferts gare/aéroports, je commence à connaître les aéroports de Paris comme ma poche ! 

Mais là Londres ! Une des villes où je crève d'envie d'aller, mais faute d'opportunités / d'argent, cela n'a pas pu se faire. Donc demain matin, direction Londres via le train. Je ne sais pas pourquoi je m'enflamme autant, je n'aurais que quelques heures à passer là-bas, puisque je repartirais en train dans l'après-midi pour rentrer à Paris avec les jeunes de la colonie. En tous cas, moi qui adore les voyages en train, je vais être servie ! Et puis, cela me fait 8 heures de travail, ce qui fait une rentrée d'argent non négligeable. I'm so happy ! 

Edit : Je viens d'apprendre que le groupe que je dois rejoindre sera à la gare de Londres avant moi, donc j'pense pas pouvoir faire la touriste ='(