mardi 1 mai 2012

Déformation professionnelle

Après l'article précédent, je ne savais pas trop comment rebondir. J'ai toujours des milliers d'idées d'articles en tête, et même de vieux articles qui traînent et qui sont archivés en fichier .txt je ne sais où, pourtant quand il s'agit concrètement de rédiger quelque chose de potable ici, c'est une autre paire de manches.

Revenons au sujet de cet article. 

Quand je me balade dans la rue, à l'approche d'un monument historique, ou d'une banale façade d'immeuble en béton, il arrive toujours un moment où mon oeil affûté d'étudiante en 'matériaux du patrimoine' repère quelque chose. 

Prenons un exemple.
Au hasard, j'ai cherché une photo du Sacré-Coeur sur Google, et je suis tombée sur ça :


Dans ma tête, ça se passe à peu près comme ça :


Oui, tout ça en une seconde, juste à la vue de la photo. Je pense donc au boulot/à ma formation universitaire à peu près tout le temps quand je suis en extérieur (un peu moins quand je comate à la maison devant des blogs de nail polish addicts), ce n'est pas particulièrement pénible en soi, mais fréquentant principalement des gens non initiés à la restauration du patrimoine, il est difficile de s'extasier devant telle ou telle altération présente sur un monument sans recevoir des regards étonnés (style 'mais qu'est ce qu'elle raconte, on pige rien'). 

Après ce n'est pas plus mal de traîner avec des personnes qui n'ont pas la même formation, au moins ça me permet de me la péter de partager mes connaissances avec mon entourage (par plus tard que cet après-midi, j'ai expliqué à ma mère en quoi consistait mes travaux de recherche, et elle a tout compris, j'en suis bien contente ^^). Et puis il reste toujours les conversations avec les initiés, qui débouchent parfois sur du grand n'importe quoi ; vendredi dernier, ma tutrice m'a sorti un truc du style 'Amina, tu vas faire des pâtés de sable' #truestory

9 commentaires:

  1. Aminus passionenus x).

    C'est chouette d'être passionnée à c'point par ce qu'on fait, j'espère que tu t'épanouiras comme il se doit au niveau professionnel :).

    RépondreSupprimer
  2. Oui comme tu dis, les séparations me paraissent de plus en plus choses normales. Au départ je me suis demandé si ce n'était pas moi le problème, si je ne prenais pas les choses trop à coeur, si je n'étais pas trop sensible et si au fond j'étais vraiment prête pour l'indépendance. Mais au final, en discutant avec plusieurs personnes, je me suis rendue compte que la plupart étaient aussi passés par une période un peu difficile à ce moment là. Donc... rien de plus normal :D
    Achères est excentré, en effet. Mais je change l'an prochain! Toujours pour un logement intergénérationnel (pas le choix), mais dans Paris même si tout se passe bien.
    Je compatis pour le rer B. Je prends actuellement les deux pour aller en fac : A et B, soit les deux pires.
    Sinon, à propos de ton article, je trouve ça génial que tu aies intégré ta formation à la vie de tous les jours. C'est un enrichissement, pas une déformation professionnelle! Moi aussi, au bout d'une année seulement d'histoire de l'art, je considère les choses d'un tout autre oeil. Quand je rentre dans une église, c'est plus fort que moi, j'identifie : voûte d'ogive, arc en plein cintre, coupole sur pendentifs, etc. Non pas que j'ai perdu toute sensibilité devant l'art pour adopter une vision technique. Au contraire, la connaissance technique me permet de mieux appréhender et saisir la beauté des oeuvres :)

    RépondreSupprimer
  3. Ha ouais j'avais pas fait attention du tout hihi. Si ce que tu fais te passionne, c'est juste génial !

    RépondreSupprimer
  4. Nan j'ai pas pu avoir mes duplic à temps :( j'espère que je vais pas être pénalisée !

    RépondreSupprimer
  5. Moi je trouve ça sympa d'être capable de savoir tout ça juste en regardant une photo ! :) Faire preuve d'un tel professionnalisme, c'est bien en plus, ça montre que tu connais ton sujet, et tu peux en parler aux gens autour de toi "en situation" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as vu, c'est trop la classe ! Après, on va dire que je n'ai pas tant de mérite que ça, étant donné que j'ai été formée à repérer ce genre de choses ;)

      Supprimer
  6. Moh, toi aussi t'es chou ♥.

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve ça génial, et je pense que c'est un peu normal d'être formaté par ses études quand elles nous plaisent, non ? Enfin moi je me sens formatée aussi ! Pas de la même façon que toi, mais dans ma façon de penser, de raisonner, de voir les choses... Je pense comme une vraie Sc Po quoi ! Avec la problématique et tout, comme on m'a appris. Ca me fait rire quand je m'en rends compte :).
    En tout cas, je trouve ça chouette que tu puisses voir tout ça ! Ca doit être bien enrichissant de faire une visite de monuments historiques avec toi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est parfaitement normal, et ça me fait sourire de voir l'enthousiasme que j'ai parfois face à des monuments ;)

      Supprimer

Merci de laisser une petite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir ;)